ColeLogo.jpg

Recherches sur les Rubá'iyát de 'Omar Hayyám. Par Arthur Christensen. Heidelberg, Carl Winters Universität, 1905. 
Full text online version

Quatrains from Christensen's French translation (1905) that correspond with the Bodleian Ms.


5 [30]

Il faut tenir cachés les mystères à tout le vilain vulgaire, il
faut tenir cachés les secrets à tous les sots.
Prends garde à ce que tu fais envers tes semblables: il faut
tenir caché l'espoir à tous les hommes.

 

17 [149]

Je désire une outre de vin couleur de rubis et une collection
de poésies. Il ne me faut que ce qui est nécessaire pour vivre, et
puis encore la moitié d'un pain.
Et quand nous sommes assis, toi et moi, dans un lieu désert,
ce lieu désert est plus beau que l'empire d'un sultan.

 

21 [62]

Depuis le temps que Vénus et la lune ont paru au ciel, per-
sonne n'a rien vu de préférable au vin couleur de rubis.
Je m'étonne des vendeurs de vin: quoi de mieux que ce qu'ils
vendent, peuvent-ils acheter?

 

31 [38]

Je bois du vin, et mes adversaires disent de droite et de gauche:
"Ne bois pas du vin, car le vin est l'ennemi de la foi".
Quand je sus, que le vin est l'ennemi de la foi, [je dis:] "Par Dieu!
je veux boire le sang de l'ennemi, car c'est juste".

 

33 [127]

Boire du vin et chercher la société des belles, voilà ce qui est
mieux que de pratiquer l'hypocrisie et l'abstinence.
Si l'amant et l'ivrogne devenaient des habitants de l'enfer,
alors personne ne verrait le paradis!

 

35 [34]

On me dit que le mariage avec une houri est agréable: moi,
je dis que le jus du raisin est agréable.
Prends cet argent comptant et retire la main de ce crédit-là,
car il est agréable d'entendre le bruit du tambour, — mais de loin.

 

36 [25]

Si dans la saison printanière je bois une cruche de vin au
bord du champ, en compagnie d'une idole faite comme les houris,
[je dis,] - quand même cela sonnerait mal aux oreilles de la canaille,
- que je serais pire qu'au chien, si je me souciais du paradis!

 

37 [132]

Ah oui! j'ai balayé de mes moustaches la porte de la taverne;
j'ai pris congé du bien et du mal des deux mondes.
Si les deux mondes tombaient comme des balles dans un abîme,
ils ne vaudraient à mes yeux ijaun grain d'orge, quand je cuvais
mon vin.

 

38 [69]

Eh, mes camarades! donnez-moi de la force au moyen du vin,
et donnez la couleur du rubis à ce visage qui ressemble à de l'ambre!
Quand je serai mort, lavez-moi dans le vin, et faites du bois
de la vigne les planches de mon cercueil.

 

39 [16]

Lève-toi et donne-nous le vin: quelle place y a-t-il maintenant
pour la causerie? Cette nuit ta fine bouche sera mon jour.
Donne-nous le vin couleur de rubis comme ta joue, car ma
repentance est pleine de sinuosités comme tes frisons.

 

41 [88]

Si tu désires les éléments de l'antidote de la douleur, apporte
le vin couleur de rubis et le luth aux cordes de soie.

 

42 [98]

Remplis la coupe, car le jour commence à poindre, blanc
comme la neige. Apprends de ce vin qui est rouge comme le rubis,
ce que c'est que la couleur.
Prends deux 'ûd pour illuminer notre compagnie: tu joueras
de l'un et allumeras l'autre.

 

44 [36]

Bois du vin, car voilà la vie éternelle, voilà justement l'avantage
qu'on peut tirer de la période de la jeunesse.
C'est la saison de la rose et du vin, et les amis sont ivres:
sois heureux pour un moment, car voilà la vie.

 

47 [20]

Après ces deux ou trois jours la période de notre vie est passée,
tout comme l'eau du fleuve et le vent du désert.
De deux jours je ne me suis jamais inquiété: du jour qui n'est
pas arrivé, et du jour qui est passé.

 

51 [47]

Quand l'âme monte sur les lèvres, qu'importe que ce soit à
Nisâpûr ou à Balh? quand la mesure est pleine, qu'importe que ce
soit d'un [vin] doux ou d un [vin] amer?
Bois du vin, car après moi et toi beaucoup de lunes seront
dans leur croissant après avoir été à leur déclin, et seront à leur
déclin après avoir été dans leur croissant.

 

54 [35]

Bois du vin, car tu dormiras assez sous le limon, sans camarade,
sans compagnon, sans ami, sans intime.
Prends garde! ne dis à personne ce secret profond: la tulipe
fanée ne peut fleurir de nouveau.

 

56 [124]

Comme le seul avantage que l'humanité puisse tirer de ce désert,
est de souffrir de la douleur et de rendre l'âme,
heureux celui qui s'en est allé vite de ce monde, et bienheureux
dans son repos celui qui n'est pas venu au monde.

 

58 [152]

Sois content, car, on a préparé ta portion - hier -, indépendamment
de tous tes désirs - hier.
Vis joyeux, car sans égards pour tes demandes - hier -, on
a fixé tes affaires pour demain - hier.

 

59 [72]

Personne n'a deviné l'énigme des secrets de l'éternité, personne
n'a fait un seul pas au dehors de sa nature.
Je regarde le disciple et le maître: l'impuissance est aux mains
de tous ceux qui sont mis au monde par une femme.

 

60 [94]

Noue sommes les pièces, et le ciel est le joueur d'échecs, -
c'est littéralement vrai, et ce n'est pas une métaphore.
Nous jouons sur l'échiquier de l'existence, et puis nous retournons
un à un dans la boîte du néant.

 

62 [41]

Pour ce qu'il y a de bon et de mauvais dans la nature humaine,
la joie et la douleur qui dépendent de la destinée et de la providence,
n'en rends pas responsable la roue, car dans la voie de l'intelligence,
la roue est mille fois plus impuissante que toi.

 

64 [148]

Sur mon passage tu dresses des pièges à mille endroits, et tu
dis: "Je te tue, si tu y mets le pied".
Pas un seul atome du monde n'est soustrait à ta volonté: tu
agis selon ta volonté, et tu m'appelles un rebelle.

 

66 [108]

Cette roue du ciel sous laquelle nous sommes en confusion,
nous savons qu'elle ressemble à une lanterne de papier.
Le soleil est la chandelle, et le monde est la lanterne, et nous
tournons comme les figures qui y sont peintes.

 

67 [43]

Partout où il y a une rose ou un parterre de tulipes, ces fleurs
sont produites par le sang rouge d'un prince.
Chaque pétale de violette qui pousse de la terre, est un grain
de beauté qui a été sur la joue d'une belle femme.

 

69 [89]

Hier je vis un potier au bazar; il pétrissait à grands coups la
terre fraîche.
Et la terre lui dit dans sa propre langue: "J'ai été [homme]
comme toi, traite-moi bien".

 

76 [29]

Derrière le voile des secrets personne ne trouvera accès; de
cette institution personne n'aura connaissance.
Notre seule demeure est dans le coeur de la terre sombre.
Hélas, cette histoire n'est pas brève [à raconter].

 

82 [56]

Ceux qui ornent le ciel pour un fragment de temps, viennent
et s'en vont et viennent de nouveau avec le temps.
Dans le pan [de la robe] du ciel et dans la poche de la terre,
il y a des créatures qui renaîtront, jusqu'à ce quelles meurent.

 

84 [115]

Bien que je vinsse avec humilité à la mosquée, Dieu sait que
je n'y venais pas pour prier:
Un jour j'en dérobai le tapis de prie-Dieu, et quand il fut usé,
j'y revins, et ainsi de suite.

 

86 [28]

Mon coeur me dit: "Je désire la science inspirée, apprends-la-moi,
si tu en es capable".
Je dis: "Alif suffit, ne dis plus rien; s'il y a quelqu'un dans
la maison, cette seule lettre suffit."

 

92 [65]

Donne-nous le vin, car maintenant le voile de notre pudeur est
tellement déchiré que on ne pourrait le raccommoder.

 

100 [15]

Au dessus de la sphère, j'ai cherché, le premier jour, les tablettes
et la plume [de la destinée], le paradis et l'enfer.
Ensuite le maître infaillible m'a dit: "Les tablettes et la plume,
le paradis et lenfer, tout cela est en toi-même".

 

101 [4]

Autant que tu peux, n'afflige personne; ne mets personne sur
le feu de ton courroux.
Si tu es désireux du repos éternel, sois toujours affligé, mais
n'afllige personne.

 

104 [86]

Si tu cherches Lui, arrache-toi de ta femme et de tes enfantes,
arrache-toi bravement de tes désirs et de tes chaînes.
Tout ce qui existe n'est qu'une entrave sur ta route. Comment
pourras-tu marcher les pieds liés? romps tes liens!

 

107 [24]

Dans le monastère et dans le collège, dans l'église et dans la
synagogue, on a peur de l'enfer et on cherche le paradis.
Celui qui connaît les secrets de Dieu, ne sème pas cette semence
dans son coeur.

 

115 [71]

L amour mondain n'a pas d'éclat, il est sans ardeur comme un
feu à demi éteint.
Pour être un vrai amant, il faut qu'on soit pendant des mois
et des annés, jour et nuit, sans repos et sécurité, sans nourriture et
sans sommeils.

Joomla templates by a4joomla